Mahytec racheté par le groupe Hensoldt

Le groupe allemand Hensoldt a annoncé son intention de racheter cette PME basée à Dole (Jura) et spécialisée dans le stockage d’hydrogène. Evoluant dans le domaine des capteurs et présent notamment dans le domaine de l’électronique de défense, cet acteur est l’actionnaire de Nexeya en France. Cette société a d’ailleurs un partenariat avec Mahytec. Elles proposent des solutions combinées de stockage d’énergie destinées aux sites isolés, ainsi qu’aux bâtiments et éco-quartiers qui recherchent une certaine autonomie.

Cette acquisition témoigne de la volonté du groupe allemand, basé à Munich, de se renforcer dans l’hydrogène. Il annonce d’ailleurs sa volonté d’adresser ainsi la mobilité lourde et l’aéronautique, en plus d’apporter une solution dans les zones reculées et en cas de crise. Le rachat devrait se finaliser avant l’été.

Au passage, notons que le groupe Hensoldt utilise l’hydrogène pour réduire son empreinte carbone et que l’un de ses sites en France est autonome grâce à cette énergie. Précisons également qu’il a recruté en 2019 Aliette Quint, en tant Directrice Affaires Publiques de Hensoldt France et Nexeya France. Elle a passé 10 ans chez Air Liquide, comme Directrice Adjointe Affaires Européennes et Internationales, puis Directrice Réglementations et Affaires Externes pour la business unit monde Hydrogène Énergie. Au sein du groupe, elle avait été administratrice d’Aliad (fonds d’investissement) et de la filiale Axane en charge des piles à combustible. Mme Quint a aussi contribué au lancement du Hydrogen Council.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting