McPhy a terminé 2017 en fanfare

McPhy a terminé 2017 en fanfare

2017 est à marquer d’une pierre blanche pour la McPhy, qui a fortement augmenté son chiffre d’affaires en 2017. Il a été de 10 millions d’euros. Soit, une progression de +34 %. Pour Pascal Mauberger, le PDG de McPhy,  « l’année a été marquée par un point d’inflexion qui confirme la réalité et l’accélération du marché de l’hydrogène propre ».

La croissance est portée principalement par la zone Europe. Le Groupe y développe des systèmes d’électrolyse en Allemagne et dispose d’une solide infrastructure industrielle en Italie, ainsi que d’une capacité d’ingénierie et de prototypage pour ses systèmes de stockage et stations hydrogène en France.

Mais, l’entreprise se positionne sur d’autres marchés. McPhy a procédé ainsi en 2017 à la livraison de 4 MW d’équipements de génération d’hydrogène (Power-to-Gas) au Hebeï (Chine).

Pascal Mauberger estime que les conditions sont réunies pour la poursuite d’une croissance élevée de l’activité en 2018.

Vous voulez en savoir plus sur McPhy ? Alors nos derniers articles sur cet acteur devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur McPhy ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2