McPhy se rapproche de Belfort

Alors que l’on attend encore une confirmation pour le projet de gigafactory, la PME de la Drôme annonce la fourniture d’un électrolyseur pour la station destinée à alimenter les bus H2 de Belfort.

McPhy a signé un contrat avec Eiffage Énergie Systèmes – Clemessy (filiale du Groupe Eiffage) pour équiper un site de production et de distribution d’hydrogène situé à Danjoutin, au sud de Belfort. Il prévoit la fourniture d’un électrolyseur de la gamme McLyzer d’une puissance de 1 MW, ainsi qu’une station de recharge McFilling 350. Cette dernière proposera deux bornes de distribution Hi-Flow, qui seront en mesure de faire le plein en une heure des 7 premiers bus à hydrogène de Belfort. La station, opérée par Hynamics (filiale hydrogène du groupe EDF), sera capable de distribuer jusqu’à 800 kg/jour d’hydrogène.

La station proposera également une 3ème borne, adaptée au remplissage de stockages mobiles (tubes trailers et cadres-bouteilles). Ce module de remplissage permettra à terme d’utiliser l’hydrogène bas carbone pour alimenter des usages industriels à distance du site de production. La station est modulaire et configurée pour pouvoir évoluer avec la montée en puissance d’un projet appelé à aller au-delà de cette première étape.

La station équipée par McPhy est dimensionnée pour accompagner l’accroissement de la flotte de bus à hydrogène du réseau Optymo. Une seconde phase prévoit la mise en service de 20 bus supplémentaires à horizon 2025. De plus, la station pourra également alimenter toutes autres formes de mobilité à 350 bar, comme les véhicules utilitaires, bennes à ordures ménagères ou poids lourds circulant dans la zone.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting