McPhy met un pied en Inde

McPhy Inde

La PME française McPhy a signé un accord avec un groupe spécialisé dans l’ingénierie en Inde en vue de la fabrication d’électrolyseurs. Une opportunité intéressante pour McPhy, qui se développe au-delà de l’Europe sur un marché au potentiel immense.

Larsen & Toubro (L&T), un conglomérat indien, a donc fait signé un accord avec McPhy. Celui-ci prévoit une licence exclusive sur sa technologie d’électrolyse alcaline pressurisée pour la fabrication d’électrolyseurs. Les produits seront fabriqués dans une une usine (à l’échelle du Gigawatt) en Inde, afin de répondre aux besoins du marché local ainsi qu’à certaines zones géographiques déterminées.
.
Ce partenariat est gagnant-gagnant. Il répond à la vision stratégique de L&T, qui souhaite être présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur des énergies vertes, et permet à McPhy de poursuivre son expansion au-delà du marché européen.

L’Inde bénéficie de conditions favorables pour le déploiement de la production d’hydrogène bas-carbone en raison des faibles coûts de production de l’électricité renouvelable provenant des sources d’énergie solaire photovoltaïque et éolienne, disponibles en abondance. Sa capacité de production d’hydrogène devrait atteindre au moins 5 millions de tonnes par an d’ici à 2030.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer