MissionH24 engage un pilote pour disputer des courses

MissionH24 pilote
MissionH24 engage un pilote pour disputer des courses

L’écurie monte en puissance autour de la compétition en mode hydrogène. En effet, MissionH24 engage un pilote pour disputer des courses. Après avoir annoncé en janvier l’arrivée de Stoffel Vandoorne aux côtés de Norman Nato pour une campagne d’essais privés et du développement autour de la voiture, on connaît désormais le nom d’un des trois pilotes qui sera derrière le volant en course (en Michelin Le Mans Cup).

Il s’agit du monégasque Stéphane Richelmi. Champion du monde WEC 2016 en LMP2, vainqueur des 24 Heures du Mans la même année (toujours en LMP2) et vainqueur de l’Asian Le Mans Series 2017-2018 dans la même catégorie, il pilotera donc cette saison le prototype H24 à propulsion électrique-hydrogène

En attendant le premier engagement en course, Stéphane Richelmi participe lui au programme de développement.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors, vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous voulez en savoir plus sur l’Automobile Club de l’Ouest ? Alors nos derniers articles sur cet acteur devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur l’Automobile Club de l’Ouest ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène plus régulièrement ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2