MissionH24 fera le show aux 24 h du Mans

MissionH24 hydrogène

Hydrogène : MissionH24 fera le show aux 24 h du Mans

Pour les 100 ans des 24h Mans, pas moins de trois véhicules à hydrogène seront exposés à l’initiative de l’Automobile Club de l’Ouest, dont deux prototypes de course, la LMPH2G et la H24 ainsi que le showcar originel.

En attendant la future catégorie hydrogène, qui débutera en 2026, le programme MissionH24 continue et s’adresse au grand public. Dès ce mardi, et pour toute la semaine, trois véhicules seront positionnés sur différents sites du circuit. L’un dans la structure de TotalEnergies, un autre dans celle de Michelin et le dernier dans le Village Hydrogène. Cet espace, dont l’inauguration est prévue mercredi, met en avant le caractère pionnier de la toute première LMP2HG. Il est à noter que MissionH24, à travers les recherches et les validations en piste, a permis d’initier le lancement de programmes de constructeurs pour la future catégorie Hydrogène (certains en profiteront pour l’annoncer dans la semaine).

Des bolides à hydrogène en piste

Samedi, la H24* et la LMPH2G prendront la piste. A 12H23, la LMPH2G offrira un baptême découverte de la compétition zéro émission à un passager, dont l’identité sera révélée un peu plus tard dans la semaine. Quant à la H24, elle aura le privilège d’effectuer un tour d’honneur, samedi à 15h42, peu avant le départ de cette course du siècle.

Voici nos derniers articles sur MissionH24, ici et . Précisons qu’il sera question de ce programme en septembre lors de l’événement Le Mans Hydrogène, dont Hydrogen Today est partenaire.

*La voiture qui a succédé à la LMPH2G et dispute la Michelin Le Mans Cup

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde