Mitsubishi Fuso Truck va profiter de l’expertise de Daimler sur l’hydrogène

En tant que partie intégrante de Daimler Trucks, MFT va s’aligner sur les ambitions de la maison-mère qui va proposer uniquement des véhicules neufs neutres en CO2 dans les opérations de conduite (« tank-to-wheel ») en Europe, au Japon et en Amérique du Nord d’ici 2039. Dès 2022, les véhicules commenceront à être électrifiés avec des batteries dans les principales régions de vente. Puis, à partir de 2027, l’entreprise souhaite compléter son portefeuille de véhicules par des véhicules à pile à combustible alimentés à l’hydrogène et produits en série. L’objectif ultime est de parvenir à un transport routier neutre en CO2 d’ici 2050.

Par ailleurs, toutes les usines européennes de Daimler Trucks & Buses disposeront d’un approvisionnement énergétique neutre en CO2 d’ici 2022.

Ce sera le cas par exemple du site de Mitsubishi Fuso Truck à Tramagal, au Portugal. L’usine, qui est actuellement le centre de production des camions légers Canter et des camions 100 % électriques eCanter de FUSO en Europe, va passer à l’électricité verte. Elle va également explorer les possibilités de production d’hydrogène vert avec l’aide de panneaux solaires, afin de remplacer progressivement la consommation de gaz naturel.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting