Moving e : le bus à hydrogène qui fait groupe électrogène

moving e

Toyota et Honda ont mis au point une solution mobile pour alimenter en électricité les sites frappés par des cas de catastrophe (typhons, tempêtes de pluie). Baptisée Moving e, elle se compose d’un bus à pile à combustible, de dispositifs de sortie d’alimentation externes portables et des batteries. Développé sur la base de la version précédente du bus Toyota FC, ce véhicule est équipé de deux fois plus de réservoirs d’hydrogène haute pression qui augmentent considérablement la quantité d’hydrogène qu’il peut transporter. Cela permet de présenter un rendement élevé et une grande capacité de production d’électricité (454 kWh avec une puissance maximale de 18 kW).

Les groupes électrogènes sont fournis par Honda, ainsi que les batteries portables.

Tirant parti de sa mobilité, le Moving e peut être utilisé en période de catastrophe, ainsi qu’en temps normal pour des utilisations de routine comme l’alimentation électrique lors d’un événement.

Vous voulez en savoir plus sur les bus et autocars à hydrogène ? Alors nos derniers articles sur le sujet devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur les bus et autocars ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2