multiPLHY : de l’hydrogène vert avec un savoir-faire français

Avez vous entendu parler du projet multiPLHY (Multi megawatt high-temperature electrolyser for valorisation as energy vector in energy intensive industry) ? Impliquant ENGIE, et coordonné par le CEA, il vise à construire et exploiter à grande échelle un électrolyseur haute température de plusieurs mégawatts afin de produire des biocarburants de haute qualité. Sa vocation est aussi de remplacer de l’hydrogène gris par un hydrogène renouvelable.

Implanté dans la bioraffinerie de Neste à Rotterdam (Pays-Bas), cet électrolyseur haute température aura une puissance nominale de 2,6 MW. Sa capacité de production d’hydrogène sera de 60 kg/h, avec un rendement supérieur d’au moins 20 % par rapport à un électrolyseur basse température. D’ici fin 2024, à la fin du projet, ce sont environ 960 tonnes d’hydrogène renouvelable qui devront être produits, évitant ainsi l’émission d’environ 8 000 tonnes de gaz à effet de serre.

ENGIE apporte son expertise à toutes les étapes du projet : l’ingénierie et la préparation du site pour la mise en service opérationnelle, l’intégration de l’électrolyseur dans la raffinerie, la définition du protocole d’essai de l’installation, la participation à l’approvisionnement en énergie, le développement du modèle économique de l’installation ainsi que l’obtention de la certification de l’hydrogène renouvelable par le système CertifHy.

Les autres partenaires du projet sont PaulWurth et Sunfire.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting