La région Bourgogne-Franche-Comté veut devenir un territoire hydrogène

IMG_1564

La région Bourgogne-Franche-Comté et ses partenaires, le pôle véhicule du futur et l’agence régionale de développement économique, ont décidé de répondre à l’appel lancé par Ségolène Royal avec un projet fédérateur baptisé ENRgHy.

Ce projet régional, d’un montant de près de 21 millions d’euros, se décline autour de trois îlots territoriaux :
– le territoire du Grand Dole, pour une première démonstration à grande échelle d’une filière industrielle sur l’économie de l’hydrogène,
– l’Auxerrois, qui propose de faire la démonstration qu’une agglomération peut passer à un système de transport 100 % énergies renouvelables,
– l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard pour tester la commercialisation de solutions autonomes de production/consommation d’hydrogène de type stationnaire.

La région Bourgogne-Franche-Comté défend par ailleurs un axe transversal de soutien à la création d’une filière nationale, avec la mise en place d’un institut national de stockage de l’hydrogène et un banc d’essai pour le test de piles à combustible. Elle a réservé une enveloppe de 6 millions d’euros pour aider les projets de la filière hydrogène.

By | 2016-07-11T17:32:37+00:00 juillet 11th, 2016|Général|Commentaires fermés sur La région Bourgogne-Franche-Comté veut devenir un territoire hydrogène

About the Author:

Journaliste automobile depuis plus de 25 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives. Sur l'hydrogène, j'ai co-écrit un ouvrage en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Plus récemment, j'ai réalisé un livret pour l'OVE (Observatoire du Véhicule d'Enterprise).

Abonnez-vous à H2 Today (gratuit)

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: