dess2020plus_infographic_english_002

Dans le cadre d’un projet de recherche, qui a pour nom DESS2020+ (District Energy Storage and Supply System 2020+) et qui va durer trois ans, l’équipementier allemand va développer un système de stockage de l’hydrogène permettant d’alimenter en énergie les foyers et les véhicules. L’objectif est d’avoir ainsi une électricité produite à partir de sources renouvelables, stockée et consommée sur place.

Les ingénieurs vont utiliser trois composants clés : un électrolyseur à membrane échangeuse de protons (électrolyseur PEM), une pile à combustible à oxyde solide (SOFC – solid oxide fuel cell) et plusieurs réservoirs de stockage d’hydrogène. Le projet va se dérouler dans une zone résidentielle composée d’une centaine de foyers et alimentée en électricité par une installation photovoltaïque par exemple. L’électrolyseur utilise cette électricité pour décomposer l’eau en ses deux éléments, l’hydrogène et l’oxygène. L’hydrogène est stocké dans des réservoirs et utilisé pour faire fonctionner la pile à combustible. Cette pile fournit à son tour de l’électricité en fonction des besoins ainsi que de l’énergie pour chauffer l’eau et les bâtiments raccordés.

Outre l’approvisionnement des foyers en énergie, le système doit également contribuer à la mobilité durable. Une pompe distributrice d’hydrogène pourrait par exemple être installée dans la zone résidentielle pour permettre aux véhicules équipés d’une pile à combustible de faire le plein en quelques minutes. La pression d’hydrogène doit pour ce faire être portée à environ 800 bars, alors qu’une pression de 50 bars est suffisante pour l’approvisionnement en énergie des bâtiments. Pour comprimer davantage l’hydrogène, Bosch et l’Institut Fraunhofer ISE étudient le potentiel d’un compresseur électrochimique hautement efficace et nécessitant peu d’entretien destiné au secteur des transports.

L’intérêt est de permettre aux véhicules à hydrogène de pouvoir refaire le plein à domicile, même en l’absence d’infrastructures.

Le projet est soutenu par le ministère fédéral de l’Economie et de l’Energie (BMWi). Bosch assure le rôle de coordinateur aux côtés de l’Institut Fraunhofer pour les systèmes d’énergie solaire (ISE).