soldat-geek

Lors du Forum DGA Innovation, qui s’est tenu la semaine à dernière à l’Ecole Polytechnique, plusieurs innovations ont été présentées, dont une batterie hybride pour assurer l’autonomie des soldats sur le terrain. Alors que le fantassin doit transporter plus de quatre kilos de batteries, pour alimenter ses appareils (GPS, radio, lunettes infra-rouge etc…) et tenir jusqu’à tenir 72 h en mission sur le terrain, Safran et le CEA-Liten proposent de réduire ce poids par deux.

Ils ont en effet développé un système hybride batterie-hydrogène. Celui-ci embarque donc une pile à combustible, qui produit de l’électricité grâce à la combinaison de l’oxygène de l’air avec l’hydrogène stocké dans deux cartouches portées par le soldat. Elle délivre ainsi une puissance de 15 Watts. Mais quand le fantassin a besoin de plus de puissance, pour utiliser certains de ses appareils, c’est alors la batterie qui prend le relais pour monter jusqu’à 30 W.

A noter que l’hydrogène est stocké sous forme solide. Quand le soldat a besoin de ses appareils, il doit juste appuyer sur un petit bouton qui met en contact l’eau et le solide pour libérer l’hydrogène.