Un coup de pouce pour AFCC au Canada

Dans le cadre d’un plan de soutien pour les énergies propres en Colombie-Britannique, et d’un montant de 43 millions* de dollars canadiens, une somme de 10 millions a été votée en faveur de l’hydrogène. Elle va bénéficier à l’entreprise Automotive Fuel Cell Cooperation (AFCC) à Burnaby, qui est une joint-venture entre les constructeurs Daimler et Ford.

Cette coentreprise met au point de nouveaux modules de piles à combustible pour le secteur automobile. La technologie va bénéficier notamment au SUV GLC-fuel cell que Mercedes doit présenter à l’automne prochain au salon de Francfort et commercialiser dans la foulée.

AFCC a été fondée en 2008 et emploie 200 personnes.

*Le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique à Ottawa va contribuer à hauteur de 20 millions de dollars

By | 2017-03-27T11:01:13+00:00 mars 27th, 2017|Automobile|Commentaires fermés sur Un coup de pouce pour AFCC au Canada

About the Author:

Journaliste automobile depuis plus de 25 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives. Sur l'hydrogène, j'ai co-écrit un ouvrage en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Plus récemment, j'ai réalisé un livret pour l'OVE (Observatoire du Véhicule d'Enterprise).

Abonnez-vous à H2 Today (gratuit)

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: