Un coup de pouce pour AFCC au Canada

Dans le cadre d’un plan de soutien pour les énergies propres en Colombie-Britannique, et d’un montant de 43 millions* de dollars canadiens, une somme de 10 millions a été votée en faveur de l’hydrogène. Elle va bénéficier à l’entreprise Automotive Fuel Cell Cooperation (AFCC) à Burnaby, qui est une joint-venture entre les constructeurs Daimler et Ford.

Cette coentreprise met au point de nouveaux modules de piles à combustible pour le secteur automobile. La technologie va bénéficier notamment au SUV GLC-fuel cell que Mercedes doit présenter à l’automne prochain au salon de Francfort et commercialiser dans la foulée.

AFCC a été fondée en 2008 et emploie 200 personnes.

*Le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique à Ottawa va contribuer à hauteur de 20 millions de dollars

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting