On se demandait, depuis tout ce temps, ce que devenait le scooter à hydrogène de Suzuki. Développé sur la base d’un Burgman, avec le concours d’Intelligent Energy qui fournit la pile à combustible, ce modèle a peut-être trouvé sa première application concrète. Il va en effet être testé pendant 18 mois par la police de Londres. 7 exemplaires seront confiés à des officiers, dépendant de la voirie.

C’est un partenariat intéressant pour la marque japonaise, d’autant que le maire de la capitale britannique a réaffirmé à plusieurs reprises sa volonté d’améliorer la qualité de l’air. Suzuki prête les scooters, le temps du test.

Les données issues de l’expérimentation seront utilisées par le constructeur nippon pour peaufiner son programme de deux roues à zéro émission.