Screen-Shot-2015-04-22-at-2.33.53-PM
Le salon de Francfort, qui débute demain pour la presse, ne sera pas tourné vers l’hydrogène. On va y parler de la voiture électrique (notamment au sein du nouveau hall New Mobility World, qui a prévu un espace spécifique), avec entres autres un prototype dévoilé par Mercedes et un étonnant concept du taiwanais Thunder Power pour rivaliser avec Tesla, mais aussi de l’hybride rechargeable qui est un axe fort de développement pour les allemands.

Mais de pile à combustible, point.

Mis à part Hyundai, qui ne manque jamais une occasion de communiquer sur son SUV à l’hydrogène, Toyota sera donc le seul constructeur à présenter un modèle de série avec ce type d’énergie. L’enjeu est de taille pour le japonais, qui a commencé à livrer des véhicules en Europe et qui a ciblé l’Allemagne comme l’un des marchés prioritaires en raison de son parc en plein essor de stations de ravitaillement.

La Mirai sera de la partie, mais – même pour Toyota – la star du salon est la nouvelle Prius. Une version de 4ème génération dont la ligne s’inspire d’ailleurs assez nettement de sa grande soeur à hydrogène.

Sauf surprise de dernière minute (BMW n’a a priori pas prévu de présenter ses prototypes), l’hydrogène devrait se faire discret à Francfort.