A l’occasion de la venue en France du Président de la Corée du Sud, Hyundai a signé une déclaration d’intention (MOU : Memorandum of Understanding) avec Engie et Air Liquide. Ces deux partenaires s’engagent à installer des stations de remplissage d’hydrogène, afin de favoriser la mobilité des véhicules avec pile à combustible.

Il a été annoncé que le constructeur souhaite exporter vers la France 5 000 exemplaires de véhicules à hydrogène, dont le Nexo, d’ici 2025. Mais l’annonce avait été faite par Hyundai avant la signature et reflétait son ambition. Ce chiffre ne figure pas a priori sur l’accord.

La France n’est pas le seul partenaire potentiel sur la liste. Hyundai a livré un total de 100 FCEV Nexo à des organisations gouvernementales, à des start-up et à des instituts de recherche aux États-Unis, en Allemagne, en Norvège et aux Pays-Bas depuis juillet dernier.