Aux journées hydrogène dans les territoires de Marseille, l’électricien national a évoqué son engagement dans l’hydrogène, à travers une intervention de sa filiale Hynamics. Cela fait déjà 15 ans qu’EDF s’intéresse au sujet. Il a été rappelé par Liliane Cloatre, directrice business development, que l’institut EIfer, à Karlsruhe, permet de faire la veille sur le sujet.

Mais, le calendrier s’est accéléré, comme on a pu le voir avec la prise de participation dans McPhy (partenaire pour produire à grande échelle de l’hydrogène vert avec des électrolyseurs) et la création en octobre dernier d’une filiale dédiée.

Hynamics travaille sur des projets liées à l’industrie, avec des électrolyseurs de 0,5 à 2 MW, voire de de 20 à 100 MW. La filiale adresse également les besoins liés à la mobilité (trains, bus, bom, camions et transports fluviaux).  Il y a une quarantaine de projets en cours.

EDF estime être bien placé en raison de son engagement au cœur des territoires. La volonté est de créer des écosystèmes favorables au développement des projets.