Le ministère coréen de l’Industrie a annoncé qu’il comptait installer 1 200 stations de distribution d’hydrogène en Corée du Sud d’ici à 2040, rapporte l’agence Yonhap. Le pays a pour ambition de fabriquer 6,2 millions de véhicules à hydrogène au total d’ici à 2040, dont 3,3 millions pour l’exportation, et de devenir ainsi le premier producteur de véhicules « verts ».

29 stations sont actuellement en service dans le pays, dont trois à Séoul, où une nouvelle station vient d’être inaugurée devant l’Assemblée Nationale. Cette dernière pourra alimenter plus de 70 véhicules par jour). Ce nombre doit être porté progressivement à 310 d’ici à 2022.

Près de 3 000 véhicules à hydrogène circulaient sur les routes coréennes en août, à comparer avec 900 seulement en décembre dernier. Le gouvernement coréen a commencé l’an dernier à tester des autobus roulant à l’hydrogène. Un projet pilote vient de débuter à Séoul pour évaluer les performances d’une petite flotte de taxis à hydrogène.