L’agence de développement et de maîtrise de l’énergie a adopté son budget pour 2020. Il s’établit à 721 millions d’euros afin de soutenir les objectifs de politiques publiques comme la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), mais aussi le plan hydrogène. A ce propos, 50 millions d’euros sont prévus pour soutenir l’hydrogène vert, en particulier pour continuer d’accompagner les territoires précurseurs dans le déploiement d’écosystèmes territoriaux de mobilité hydrogène (production, distribution d’hydrogène couplées au développement de flottes de véhicules à motorisation hydrogène).

C’est plutôt une bonne nouvelle pour la filière, même si ce n’est que la moitié des 100 millions initialement prévus dans le cadre du plan Hulot. En comparaison, 350 millions d’euros sont mobilisés pour la chaleur renouvelable et 164 millions d’euros pour l’économie circulaire et les déchets.

Au global, l’ADEME pourra contribuer par ses actions à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 1 million de tonnes d’équivalent CO2.