Pour répondre aux besoins de ses partenaires industriels, le Liten* vient de doter sa plate-forme de test de piles à combustible (PAC) basse température d’un tout nouveau banc adapté aux stacks de puissance comprise entre 10 et 100 kW. Mis en service cet été, ce banc assure la gestion de la fourniture en gaz et est équipé d’une boucle de recirculation anodique visant à réinjecter, en entrée de pile, l’hydrogène en excès. Il est également équipé d’un système de dissipation électrique par réinjection dans le réseau et d’une boucle de refroidissement afin d’absorber l’énergie produite par la pile. Par ailleurs, ce nouvel équipement permet de réaliser le conditionnement et la caractérisation électrochimique des piles dans le but de suivre l’activité des différentes cellules du stack, leur vieillissement et leur dégradation.

Le nouveau banc, qui a été testé avec succès sur des stacks de puissance allant jusqu’à 30 kW, permettra prochainement aux partenaires industriels du laboratoire de valider leurs briques technologiques jusqu’à 100 kW pour des applications destinées à la mobilité verte. Cet équipement, financé par le support de la Région Auvergne Rhône Alpes, est unique en France** et sera accessible aux industriels de tous secteurs.

*Basé à Grenoble et Chambéry, au cœur de la première région française productrice d’énergie, le Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux (Liten) est le premier institut européen entièrement dédié à la transition énergétique.

**Le FC LAB de Belfort dispose pour sa part (dans le cadre du projet HYBAN) d’un banc de test pour des piles à hydrogène de forte puissance, jusqu’à 120 KWe. IL sera inauguré en 2020.