Le groupe BDR Thermea est le premier industriel à recevoir une certification aux Pays-Bas pour ses chaudières qui combinent à la fois du gaz et de l’hydrogène (jusqu’à une part de 20 %). Elle a été délivrée par l’institut indépendant Kiwa. C’est un levier important pour la commercialisation à grande échelle de ces modèles, qui ne nécessite pas de transformer les équipements existants. L’ajout d’hydrogène au réseau de gaz permet de décarboner le chauffage domestique, avec une baisse attendue de 8 % des émissions.

BDR Thermea espère répondre ainsi à l’intérêt croissant pour des équipements domestiques alimentés à l’hydrogène, aux Pays-Bas comme en Europe. Le groupe a développé une gamme de chaudières qui accepte le mélange gaz et H2. Mais, il travaille aussi sur une solution 100 % hydrogène. BDR Thermea procède en ce moment au test d’un équipement de ce type à Rozenburg, près de Rotterdam, en partenariat avec la compagnie Stedin qui fournit un hydrogène décarboné produit à partir de vent ou d’énergie solaire.