Dévoilée au salon de Tokyo en octobre dernier, et prévue pour sortir d’ici la fin de l’année, la Mirai de seconde génération aura plus d’autonomie. La marque japonaise annonce une augmentation de 30 %, grâce à des améliorations apportées au niveau de la pile à combustible et grâce aussi à des réservoirs de plus grande contenance. Ceux-ci sont désormais au nombre de trois (un long, deux courts) et permettent de stocker 1 kg de plus d’hydrogène. Le rayon d’action passera donc à 650 km, sachant qu’il est d’aujourd’hui environ 500 km.

Il est à noter que la Mirai 2 sera une propulsion, alors que le modèle de première génération était une traction avant. Elaborée sur la base de la plateforme modulaire TNGA, la voiture est aussi un peu plus longue que la précédente. Elle mesure 4,97 m au lieu de 4,89 m.

Le design a fortement évolué pour rendre la berline à hydrogène plus attractive. Bien campée sur des roues de 20 pouces, elle est aussi annoncée comme plus maniable et plus réactive aux accélérations. L’intérieur est aussi plus chaleureux, avec une console à écran tactile de 12,3 pouces. La marque joue un peu plus la carte de l’émotion et espère que la Mirai va rester le modèle leader dans le domaine de l’hydrogène.

A titre d’information, la génération actuelle date de 2014. Elle a été vendue à 10 000 exemplaires. Son prix public en France est de 78 900 €.