Hydrogène : Toyota met une cartouche

Dans le cadre d’un accord avec sa filiale Woven Planet*, le géant japonais a développé un prototype fonctionnel de cartouche d’hydrogène portable. En l’absence d’infrastructures, cette solution pourrait répondre une large gamme d’applications.

D’un poids de 5 kg, cette cartouche de 40 cm de long et 18 cm de large pourrait servir par exemple à de la mobilité légère (moto, petite voiture, voire un drone). Il suffit d’enlever celle qui est vide et de la remplacer par une autre qui est pleine, afin de regagner rapidement de l’autonomie. Il y a aussi des applications possibles à la maison, et en cas d’urgence (catastrophe naturelles) pour fournir de l’énergie en dehors du réseau électrique. Ce produit n’est pas sans rappeler celui d’Aaqius, Stor-H.

Toyota et Woven Planet valideront ce concept en testant les cartouches sur plusieurs sites au Japon, dont Woven City (une ville intelligente du futur centrée sur l’humain actuellement en construction au pied du mont Fuji). Les deux partenaires travaillent en collaboration avec ENEOS Corporation à la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement. L’objectif est de proposer une solution complète de production, de transport et d’utilisation quotidienne de l’hydrogène.

*La structure travaille sur les nouvelles technologies (software, automatisation, technos bas carbone…)

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting