Nicolas Hulot appelle à un plan Marshall sur les énergies renouvelables

Nicolas Hulot veut revenir « sous une forme ou sous une autre ». C’est ce que relate Le Monde, qui fait le compte-rendu d’une intervention de l’ancien ministre de l’écologie à la télévision suisse RTS, enregistrée en Bretagne et diffusée le lundi 21 janvier. Au cours de l’entretien, il a réaffirmé son opposition à la politique actuelle de l’exécutif en matière de transition énergétique, estimant que « les petits pas, c’est fini ». C’est une formule qu’il avait déjà employée lors de sa démission inattendue le 28 août 2018.

Sur RTS, l’ex-ministre a ajouté, au sujet de sa démission : « J’avais envie de dire à Emmanuel Macron, quand on décide, les énergies renouvelables, on y va à fond, l’agroécologie on y va à fond, l’hydrogène pour stocker les énergies inermittentes, on y va à fond, c’est un Plan Marshall [qu’il faut] ». « Le soleil, c’est gratuit, le mouvement des vagues, c’est gratuit… Quand on sait capter cette énergie, vous changez la face du monde », déclare-t-il dans l’interview.

Nicolas Hulot, qui ne sait pas encore comment il va revenir dans le débat public, entend passer par les citoyens.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting