Nikola : plus de 200 camions à hydrogène en commande

Nikola camions hydrogène

Le constructeur américain Nikola affirme avoir engrangé des commandes auprès de 18 clients pour plus de 200 camions à hydrogène.

Le nombre est de 202 pour être précis. L’annonce intervient alors que la production des premiers exemplaires vient de démarrer dans l’usine de Coolidge, en Arizona. Les livraisons sont prévues un peu plus tard dans le courant de l’année. Le PDG de la compagnie, Michael Lohscheller (ex-Opel) y voit « un signe de confiance des clients et des actionnaires dans notre vision et notre technologie ».

Avec 800 km d’autonomie et un temps de remplissage de 20 mn, Nikola estime avoir les meilleures performances du marché. Son principal rival est le Semi électrique de Tesla dont on n’entend plus trop parler ces derniers temps. Les aides accordées par l’État de Californie (244 à 288 000 dollars par camion*) ont aidé au développement des ventes. Il en est de même dans le New Jersey, où une aide de 175 000$ est accordée (environ 160 000€). Les camions de Nikola sont également éligibles au programme de soutien du Canada (programme iMHZEV) qui prévoit un aide de 200 000 $ canadiens (environ 137 000€).

En parallèle, le constructeur américain a reçu de nouvelles commandes, via sa branche Hyla pour ouvrir des stations à hydrogène. En tout, ce sont 7 nouvelles stations qui sont prévues, toutes en Californie, pour un montant de 58,2 millions de $ (environ 53,2 millions d’euros). Dans le cadre d’un partenariat avec Voltera, ce sont 50 stations Hyla qui doivent être déployées à travers les États-Unis dans les 5 ans à venir.

*Soit environ entre 223 000 et 263 000 euros

Vous voulez en savoir plus sur Nikola Motor et ses camions à hydrogène ? Alors nos 2 derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse