Nouvelle alliance dans le poids lourd à hydrogène

Isuzu, Hino et Toyota ont décidé de s’associer au japon pour élaborer ensemble des camions plus propres. Leur intention est de développer des véhicules qui pourront, selon les usages, être équipé de batteries ou de piles à combustible. A travers une société commune, Commercial Japan Partnership Technologies Corporation, les trois industriels veulent ainsi réduire les coûts. Ils proposeront une plateforme permettant de construire des petits camions avec de l’électronique et des fonctions d’automatisation de la conduite. Leur volonté est d’apporter une réponse aux besoins de la logistique tout en réduisant les émissions de CO2.

Un volet spécifique concerne l’hydrogène avec l’installation d’une infrastructure de remplissage et la mise à la route de camions à hydrogène dans la région de Fukushima.

Déjà liés par un accord, Toyota et Hino Motors (qui est sa filiale) étendent donc leur coopération à Isuzu Motors (dont Mitsubishi et Toyota sont actionnaires). Les trois partenaires sont ouverts à l’arrivée d’autres industriels qui feraient preuve d’une ouverture d’esprit.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting