L’Occitanie et l’Ecosse ensemble dans l’off shore

Ecosse-2 (1)

Un protocole d’accord a été signé entre DeepWind, le cluster national de l’éolien flottant écossais, et Wind’Occ, la dynamique régionale de l’éolien en mer de la Région Occitanie. Il vise à faire émerger une industrie locale de l’éolien flottant et de l’hydrogène.

L’accord a été signé à l’occasion du rendez-vous annuel de l’éolien flottant en mer FOWT 22, organisé cette année à Montpellier. Ce protocole d’accord doit renforcer la coopération entre les deux partenaires en faveur du développement de la chaîne d’approvisionnement de l’éolien flottant en mer et de celle de l’hydrogène, dans les deux pays ainsi qu’à l’international. Il prévoit d’encourager et faciliter le partage d’expérience et de connaissances, de promouvoir les opportunités d’affaires par le biais d’événements et de rencontres avec les industriels, ainsi que les opportunités de R&D au niveau local et européen.

Le cluster DeepWind est désormais le plus grand organisme représentatif de l’éolien offshore en Écosse, avec plus de 700 membres issus de l’industrie, du monde universitaire et du secteur public.

« L’éolien en mer flottant est aujourd’hui un secteur à fort potentiel, tant sur le plan énergétique qu’économique », commente Carole Delga, la Présidente de la région Occitanie. « La France, tout comme l’Ecosse, s’est engagée très fortement pour son développement avec 50 GW annoncés à horizon 2050. En Occitanie, cela fait maintenant plusieurs années que nous nous mobilisons pour faire grandir cette filière d’avenir. Elle est aujourd’hui l’un axe majeur du développement industriel de notre territoire et l’un des moyens incontournables pour augmenter la part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique », conclut-elle.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting