Partenariats dans la PAC : Audi continue, Ford et Daimler se séparent

Les nouvelles sont contradictoires chez les constructeurs automobiles dans le domaine de l’hydrogène. Ballard Power Systems et Audi ont signé une prolongation de 3,5 ans de leur contrat de partenariat, ce qui permet d’étendre jusqu’en 2022 leur coopération (pour une valeur estimée entre 80 à 130 millions de dollars canadiens). Initialement signé avec Volkswagen AG, le contrat est passé sous la direction d’Audi en 2016. Le programme HyMotion comprend le développement de piles à combustible ainsi que des activités de soutien à la conception de systèmes. Ballard se concentre sur la conception et la fabrication de piles à combustible de la prochaine génération, qui seront utilisées dans des véhicules Audi produits en petite série.

En revanche, c’est le divorce entre Ford et Daimler, qui annoncent la fin de leur co-entreprise dans le domaine des piles à combustible. Automotive Fuel Cell Cooperation Corporation (AFCC) était basée à Burnaby (Canada) et employait 200 employés. Les deux sociétés poursuivront leurs activités de développement indépendamment l’une de l’autre sur leurs propres sites.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting