La pelle de l’hydrogène

Des spécialistes néerlandais ont procédé au retrofit de deux pelleteuses. Une solution en complément aux actions des constructeurs qui envisagent de lancer des modèles avec pile ou moteur à combustion H2.

C’est le résultat d’une association entre Zepp solutions, un spécialiste de la pile à combustible, et Terberg Tekniek qui fait du retrofit. Tous deux ont collaboré pour convertir deux pelleteuses de marque Liebherr (modèle 916 Litronic) du Diesel à l’hydrogène. Le système de pile de Zepp a déjà fait ses preuves à bord d’un bateau taxi à Amsterdam. Cet acteur revendique également des contrats pour des tracteurs à hydrogène (deux exemplaires prévus pour la fin de l’année). Pour sa part, Terberg Tekniek développe un générateur à hydrogène qui peut aussi servir dans le secteur de la construction. Il sera disponible d’ici cet été.

Le retrofit est une solution pour convertir les pelleteuses à l’hydrogène. Mais, ce n’est pas la seule. Par exemple, le constructeur Liebherr a présenté il y a quelques mois lors du salon Bauma à Munich un modèle (R 9XX H2) équipé d’un moteur 6 cylindres à combustion alimenté par de l’hydrogène. Ce prototype avait d’ailleurs reçu un prix. Liebherr dit avoir une approche ouverte sur la technologie.

On se souvient également que JCB avait présenté en 2020 un prototype de pelleteuse à pile à combustible. Le fabricant avait annoncé alors vouloir produire en série des modèles en 2023. La société appartient à Jo Bamford, qui a racheté la société de bus Wrigthtbus et entend justement développer l’hydrogène. JCB développe en parallèle un moteur à hydrogène pour les engins non routiers.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting