Pininfarina : un grand nom de l’auto qui croit à l’hydrogène

Partenaire de NAMX pour son SUV à l’hydrogène, le HUV, cette société spécialisée dans le design a déjà eu l’occasion de se pencher sur ce mode d’électrification.

Etablie à Turin, en Italie, la prestigieuse firme s’est intéressée de près à l’hydrogène au cours des 15 dernières années. En 2008, par exemple, Pininfartina a dévoilé son concept-car à pile à combustible à hydrogène, le Sintesi, au salon de l’automobile de Genève. En 2016, dans le cadre du même salon, elle a présenté une voiture de course haute performance basée sur cette même technologie révolutionnaire, la H2 Speed. En 2019, cette fois au salon de l’automobile de Shanghai, Pininfarina a été associé à un projet de Grove Hydrogen Automotive Company.

En 2021, la firme a dessiné le camion de course 100% hydrogène et électrique le plus puissant jamais construit a été présenté par Gaussin Group. Le véhicule a fait des tests en conditions réelles sur le trace du Dakar.

Aujourd’hui, au travers de sa collaboration avec NAMX, Pininfarina apporte sa patte au service d’un véhicule de série. Il s’agit d’une voiture de « nouvelle génération ». Une fusion futuriste de volumes « musclés », de graphiques agressifs et d’une touche « rétro » autour des phares. Pour l’anecdote, le HUV est le premier prototype physique de l’histoire de Pininfarina entièrement conçu numériquement.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting