Projet H2 Med : on connait les partenaires

Suite à l’annonce d’Emmanuel Macron et des chefs des gouvernements d’Espagne et du Portugal, les opérateurs d’énergie se mobilisent pour concrétiser le projet.

Le gestionnaire du réseau de transport de gaz espagnol Enagás, les gestionnaires de réseaux de transport de gaz français GRTgaz et Teréga et le gestionnaire du réseau de transport de gaz portugais REN ont donc signé un protocole d’accord. Ils formalisent ainsi leur engagement à collaborer de manière coordonnée au développement conjoint de H2MED. L’objectif de ce partenariat est de rendre l’infrastructure opérationnelle à partir de 2030. H2MED aura la capacité de transporter jusqu’à 2 millions de tonnes par an d’hydrogène renouvelable, ce qui représentera 10 % de la consommation prévue en Europe à cet horizon, selon REPowerEU..

Les 4 gestionnaires de réseau de transport ont accueilli très favorablement ce projet de corridor d’énergie verte reliant le Portugal, l’Espagne et la France au réseau énergétique de l’Union Européenne. Il prévoit le développement d’une interconnexion d’hydrogène entre le Portugal et l’Espagne (Celórico-Zamora) ainsi que celui d’un gazoduc maritime reliant l’Espagne et la France (Barcelone-Marseille) afin de transporter de l’hydrogène renouvelable de la péninsule ibérique vers l’Europe centrale. Ces groupes d’énergie coopèrent depuis le 20 octobre pour fournir des conseils techniques à leurs gouvernements respectifs concernant le développement de H2MED.

Enagás, GRTgaz, Teréga et REN soumettront également conjointement ce jeudi 15 décembre ces projets à la labellisation de Projets d’Intérêt Commun (PCI) dans le cadre du nouveau règlement sur les réseaux transeuropéens d’énergie (RTE-E) (UE/2022/869).

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting