Plastic Omnium : l’autre grand équipementier auto impliqué dans l’hydrogène

Plastic Omnium : l'autre grand équipementier auto impliqué dans l'hydrogène
Plastic Omnium : l’autre grand équipementier auto impliqué dans l’hydrogène

Alors que Faurecia et Michelin font cause commune autour de Symbio pour devenir un acteur de taille mondiale dans la pile à combustible, l’alliance avec ElringKlinger permet à Plastic Omnium, un autre grand du secteur automobile, de s’affirmer comme un compétiteur.

Depuis trois ans, comme la plupart des grands équipementiers, Plastic Omnium investit résolument dans l’hydrogène. Il y a déjà consacré au moins 200 millions d’euros. Outre la construction du site de recherche Deltatech, l’équipementier a pris une participation dans PO-Celltech (une start-up israélienne travaillant sur la pile à combustible à hydrogène), créé un centre de recherche dédié à Wuhan en Chine, et racheté deux petites sociétés spécialisées, la belge Optimum CPV et la suisse Swiss Hydrogen.

La stratégie commence à payer. PO a décroché en 2019 un premier contrat auprès d’un constructeur allemand, portant sur 5 000 réservoirs à hydrogène destinés à équiper 1 000 bus. Plus récemment, il a reçu une nouvelle commande pour le constructeur de poids lourds néerlandais VDL. D’ici à 2021, l’équipementier automobile fournira un système complet de sept réservoirs, stockant 40 kilos d’hydrogène à 350 bars. Un contrat qui s’inscrit dans le cadre du projet européen H2HAUL, qui travaille à la réduction des émissions dans le transport routier.

Vous voulez en savoir plus sur Plastic Omnium ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Plastic Omnium ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène