Plastic Omnium mise sur l’hydrogène à partir de 2030

Selon un article publié sur le site de BFM Business, l’équipementier français se prépare à des évolutions fortes dans l’automobile. Il anticipe notamment une sortie du Diesel (qui pourrait intervenir en 2021 dans le scénario le plus extrême) et une forte augmentation de l’électrification, avec une phase intermédiaire qui serait l’hybride, pour l’association entre le moteur thermique essence et un moteur électrique.

Mais Plastic Omnium prépare aussi le coup d’après. Il investit dans l’hydrogène, dont le décollage commercial est attendu pour 2030.

« Notre ambition est de couvrir l’ensemble de la chaîne, du réservoir à hydrogène à la pile à combustible qui produit l’électricité », résume Jean-Michel Szczerba, codirecteur général du groupe Plastic Omnium. Actuellement cet ensemble coûte entre 10.000 et 20.000 euros à produire, l’objectif serait de descendre entre 4000 à 5000 euros », affirme-t-il sur le site de BFM Business.

« Dans deux ans, on saura si c’est réalisable, il faudra ensuite cinq ans pour construire l’outil de production, complète Laurent Burelle » toujours selon la même source. On veut que les gens puissent s’acheter une Clio à hydrogène et s’en servir aussi facilement qu’une Clio d’aujourd’hui à moteur thermique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting