Plastic Omnium ouvre deux centres de recherche en partie consacrés à l’hydrogène

Pour répondre aux enjeux de la voiture du futur, deux nouveaux centres de R&D ont été ouverts, un en Chine, l’autre en Belgique. ils sont consacrés aux systèmes à carburant et de dépollution ainsi qu’aux énergies nouvelles, notamment l’Hydrogène.

Avec le Centre Omegatech, accueillant 150 ingénieurs et techniciens, situé à Wuhan en Chine, Plastic Omnium se donne les moyens d’accompagner ses clients implantés en Asie vers une mobilité propre. Le site compte déjà 57 projets de développement. Il soutiendra aussi la croissance rapide du Groupe en Chine où ses parts de marché des systèmes à carburant devraient doubler, pour atteindre 17 % en 2022.

Le centre Deltatech, centre de recherche et d’innovation à proximité de Bruxelles (Belgique) est entré en service le 1er juillet. Dédié aux systèmes à carburant et à la réduction des émissions, il est également le fer de lance de la recherche et du développement des énergies nouvelles, des piles à combustible et du stockage de l’hydrogène. Les effectifs devraient atteindre 150 ingénieurs et techniciens à la fin de l’année.

Les nouveaux centres de recherche et développement du groupe Plastic Omnium représentent un investissement de 100 millions d’euros.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting