Une plateforme numérique et de l’IA pour localiser l’hydrogène naturel

plateforme hydrogène naturel

C’est ce que propose l’anglais Getech. Grâce à sa plateforme et des outils d’analyse faisant appel à l’intelligence artificielle, la société peut « prédire » la présence de gisements d’hydrogène naturel.

A la base, Getech emploie des spécialistes des ressources naturelles. Ce sont des « geo scientists » qui ont une connaissance de ce qu’il se passe sous terre… depuis 400 millions d’années. La firme a développé depuis 30 ans des outils « non conventionnels » qui permettent de cartographier des zones pour l’exploitation de pétrole, de gaz de schiste ou de charbon. Transition énergétique oblige, ces outils peuvent servir à identifier de potentiels gisements de matériaux critiques, mais aussi d’hydrogène naturel. Cet « or blanc » devient de plus en plus convoité.

Dans son communiqué, Getech fait par exemple référence à l’investissement de Bill Gates, via le fonds Breakthrough ventures, dans un projet d’exploration de la firme Koloma à Denver, dans le Colorado.

Une plateforme unique

La firme a développé une plateforme numérique baptisée Globe, qui fait appel à diverses sources (imagerie thermique et par satellite qui modélise en 3D le sous-sol. Ces cartes permettent notamment de mettre en évidence des phénomènes naturels qui sont la serpentinisation (réaction entre l’eau de mer et la croûte terrestre), la radiolyse (décomposition de la matière par des rayonnements ionisants) et la décomposition de la matière organique.

Avec le concours de l’IA, Getech est en mesure d’affirmer qu’il existe de vastes gisements d’hydrogène naturel. Et la solution technique est aujourd’hui disponible. « Ces résultats peuvent être inestimables lors des examens préalables d’exploration qui aident à localiser et à quantifier les sites d’intérêt et à réduire les risques des phases de développement ultérieures », déclare Richard Bennett, le président exécutif de Getech.

Vous voulez en savoir plus sur l’hydrogène naturel ? Alors notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2