Point P va se doter de camions à hydrogène

La firme, spécialisée dans les matériaux de construction, a signé un partenariat avec Hyliko pour s’équiper, dans un premier temps, de deux camions fonctionnant à l’hydrogène SuperGreen.

Ces camions zéro émission (un tracteur de 44 t et un porteur 26 tonnes avec une grue) vont permettre à Point P de répondre aux défis d’une livraison urbaine plus respectueuse de l’environnement et sans nuisance sonore. La société avait déjà lancé en 2012 son programme Evoluvert qui visait à réduire l’empreinte carbone de son outil logistique. L’enseigne a adopté des camions roulant au GNV, puis à partir de 2017, au bio-GNV. Avec l’hydrogène qui viendra compléter l’évolution du mix énergétique de son outil logistique, elle se fixe l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Rappelons qu’Hyliko est un prestataire qui fournit à la fois des camions à hydrogène de 44 tonnes (d’une autonomie de 650 km) et un hydrogène qualifié de « super green » et dont le taux de carbone est négatif, grâce à la pyrolyse de biomasse. Il fait appel au savoir-faire de Haffner Energy, GreenGT et McPhy.

Hyliko développe son propre réseau de stations de distribution d’hydrogène. Celui-ci est produit directement sur le site de la station de distribution à partir de résidus de biomasse sourcés localement. Hyliko vise en 2030 la décarbonation de 1,5 million de tonnes de CO2 par an et 10 % du marché européen des poids lourds hydrogène, soit environ 15 000 poids lourds et une centaine de stations de distribution. La société travaille au déploiement de 2 stations en France et vise une quinzaine de stations en 2025.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting