PPE : le décret est sorti

Le décret fixant la programmation pluriannuelle de l’énergie a été publié le 24 avril. Rappelons que ce texte définit les priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion des formes d’énergie sur le territoire métropolitain continental sur la période 2019-2028.

Dans le domaine de l’hydrogène, on note que les objectifs pour les stations de remplissage sont de 100 stations fin 2023 et de 400 à 1 000 stations pour la fin 2028 (contre 100 000 points de charge pour véhicules électriques en 2023, 140 à 260 stations GNV en 2023 et de 330 à 840 pour 2028). S’agissant des véhicules, l’objectif fixé par le gouvernement (sans faire de distinction entre batteries et H2) est de 660 000 en 2023 et de 3 millions en 2028. Pour les utilitaires électriques (et hybrides rechargeables), il est de 170 000 en 2023 et de 500 000 en 2028. Pour les véhicules lourds à faibles émissions, les ambitions sont de 21 000 unités en 2023 et de 65 000 en 2028.

S’agissant des applications stationnaires, le gouvernement souhaite avoir 1 à 10 démonstrateur(s) de puissance power to gas (à l’échelle du MW) en 2023 et de 10 à 100 en 2028.

Le taux d’hydrogène décarboné dans l’hydrogène industriel reste fixé à 10 % en 2023. Sa part est fixée de 20 % à 40 % en 2028.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting