Premières indications sur la stratégie hydrogène de l’Europe

Dans un document préliminaire qu’il s’est procuré, le site Euractiv donne un aperçu de ce que Bruxelles prépare dans le cadre du Green Deal. La volonté est de construire une économie de l’hydrogène vert, avec un chiffre d’affaires qui pourrait générer 140 milliards d’euros en 2030 (contre 2 aujourd’hui) et 140 000 emplois, en se basant sur les estimations de l’Agence Internationale de l’Energie (IEA).

La Commission veut que l’Europe devienne un leader de l’hydrogène. Mais, pour le moment, ce sont les autres régions du monde qui investissent plus (4 € par habitant en Chine, contre 3 au Japon, 0,75 aux USA et 0,5 sur le vieux continent). D’autre part, sur une production de 9,8 millions de tonnes par an, seulement 4 % sont de l’hydrogène vert.

Le souhait est donc de faire appel massivement appel à des énergies renouvelables, quitte à coopérer avec des pays extérieurs comme l’Ukraine, ceux du Maghreb et l’Egypte dans le cadre de l’initiative 2 x 40 GW. L’objectif est d’arriver assez vite à un prix de 1 à 2 € le kg. L’hydrogène gris est écarté de ce plan, alors que l’hydrogène bleu pourrait jouer un rôle de transition.

Dans le domaine de la mobilité, l’hydrogène vert sera utilisé en priorité pour la mobilité lourde, et en particulier les camions pour lesquels il faudra développer une infrastructure adaptée. Il pourra servir aussi pour les trains et les bateaux. L’Europe pense également utiliser l’hydrogène comme base pour élaborer des carburants de synthèse dans l’aviation. Il sera également utilisé dans l’industrie pour alimenter en énergie les usines qui produisent de l’engrais, des produits chimiques et du ciment.

La stratégie de l’Union Européenne sera dévoilée le 8 juillet. C’est ce même jour que sera constituée la fameuse Clean Hydrogen Alliance.

Le document de travail publié par Euractiv précise également que le Parlement Européen, le Conseil et les Etats membres seront consultés afin de voter en juin 2021 un paquet de mesures destiné à mettre sur les rails la stratégie H2.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène