Projet H2 Share : un camion de 27 tonnes prend la route

C’est arrivé le 1er avril, mais ce n’est pas une blague. Un camion à hydrogène de 27 tonnes a été mis en circulation à Schelluinen aux Pays-Bas. Construit par VDL et exploité par le transporteur néerlandais Breytner (pour une durée de trois mois), ce véhicule a été développé dans le cadre du projet H2 Share*. Il embarque une pile à combustible de 88 kW, en complément d’une batterie de 72 kWh, pour une autonomie de 400 km. 30 kg d’hydrogène sont stockés à bord à une pression de 350 bars. Le poids-lourd a été élaboré sur la base d’un châssis DAF, avec un moteur électrique de 210 kW développant un couple de 2 000 Nm.

Un camion de ce type représente un pas de géant, selon les partenaires du projet**. On le verra rouler en France (dans le Jura), car l’hexagone fait partie des sites d’expérimentation, tout comme la Belgique et l’Allemagne, en plus de la Hollande. Le plein sera assuré par un système de remplissage mobile, mis au point par Wystrach, en l’absence d’une infrastructure adaptée. Aux Pays-Bas, il peut toutefois être ravitaillé dans des stations à Rotterdam et à Helmond.

L’hydrogène est appelé à jouer un rôle important dans le domaine du transport et de la logistique. Si la batterie permet de faire des livraisons en ville, l’autonomie est insuffisante pour de longs trajets. C’est là où la technologie de la pile à combustible permet de faire la différence, sous la forme d’un range extender. Ce camion sera testé pendant deux ans. Les données seront partagées auprès de 50 transporteurs européens. L’ambition est de développer ce marché du camion H2 et de mettre à la route 10 000 véhicules de ce type d’ici 2030 dans le nord-ouest de l’Europe.

Le projet H2 Share a reçu un financement de 1,69 million d’euros à à travers l’initiative Interreg North-West Europe, sur un total de 3,52 M€.

*Hydrogen Solutions for Heavy-duty transport Aimed at Reduction of Emissions in North-West Europe

**Les partenaires sont VDL, Wystrach GmbH, Rai Automotive NL, BREYTNER, Colruyt Group, Cure, DHL, e-mobil BW, Hydrogen Europe, le ministère néerlandais des Transports, TNO, WaterstofNet. la ville de Helmond et VIL.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting