Open Grid Europe (OGE) rejoint le projet H2MED

projet H2MED

Ce midi, des décideurs venus de France, d’Espagne et du Portugal se sont rassemblés à l’ambassade d’Espagne à Berlin. Les représentants des cinq gestionnaires de réseau de transport impliqués* dans le projet H2MED ont signé un protocole d’accord.

Nos lectrices et lecteurs les plus assidu.e.s se souviennent sans doute qu’un protocole d’accord avait déjà été signé en décembre 2022 (lire notre article). Aujourd’hui, les partenaires accueillent donc un nouveau membre à bord du projet H2MED. Il s’agit de OGE**, une entreprise qui dispose d’un large réseau de canalisation en Allemagne et en Europe (12 000km).

H2MED s’affirme comme le premier grand corridor vert qui reliera la péninsule ibérique au nord-ouest de l’Europe et permettra d’acheminer l’hydrogène renouvelable des zones de production vers les zones de forte consommation, notamment par l’intermédiaire des infrastructures d’hydrogène nationales associées.

Il aura la capacité de transporter jusqu’à 2 millions de tonnes par an d’hydrogène renouvelable, ce qui représentera 10% de la consommation prévue en Europe à cet horizon, selon REPowerEU. H2MED aura deux interconnections : une terrestre et une sous marine. La première sera entre le Portugal et l’Espagne (Celórico da Beira-Zamora) et la seconde entre l’Espagne et la France (Barcelone-Marseille).

Cette signature était également l’occasion d’expliquer en quoi ce projet est un exemple de coopération européenne en matière d’énergie et de souligner l’importance de la coopération régionale. Les différents intervenants ont aussi rappelé que ce réseau de transport européen permettra de faire circuler de l’hydrogène bas carbone bon marché, une molécule nécessaire pour décarboner l’industrie et la mobilité.

*Il s’agit des gestionnaires de réseaux de transport de gaz Enagás (Espagne), GRTgaz et Teréga (France), REN (Portugal) et d’Open Grid Europe (OGE) en Allemagne.

**OGE : Open Grid Europe

H2Med, un exemple de coopération énergétique européenne

Suite à la signature, s’en est suivi une table ronde* sur H2MED et comment accélérer sa mise en place.

Dr. Arturo Gonzalo a rappelé que depuis l’invasion de Ukraine, l’Europe a accéléré sa réponse à deux défis simultanément : la sécurité d’approvisionnement et la décarbonisation. Dans le cadre du projet H2MED ce sont d’ailleurs « les deux faces d’une même pièce ». Il souligne que pour faire de REPowerEU une réalité, il faut faire de H2MED une réalité. Quant à Rodrigo Costa, il met en avant les défis à surmonter. Notamment le fait que tous les pays européens ne sont pas à la même page. Or une vision claire et partagée est indispensable pour la suite.

Dominique Mockly affirme que les écosystèmes locaux et les vallées de l’hydrogène sont un bon départ mais que l’Europe doit aussi bâtir un réseau européen fiable. Et c’est précisément le rôle de H2MED. Il revient aussi sur l’importance de la production, d’où la pertinence du récent AMI lancé par Teréga. L’occasion pour lui de rappeler les projets qui sont soutenus par le gouvernement français : Bar-Mar et HySoW. Initié par Teréga, ce dernier prévoit la mise en place d’une infrastructure dédiée au transport et au stockage d’hydrogène à l’échelle du Sud-Ouest.

Enfin, Thierry Trouvé aborde le sujet de l’Allemagne. Pour lui, l’arrivée de OGE est un événement très important pour deux raisons. D’une part, l’Allemagne sera au cœur du réseau hydrogène européen, et d’autre part, GRTGaz et OGE sont des associés de longue date.

En tout cas, le soutien d’OGE vient nous rappeler le rôle essentiel d’H2MED dans la réalisation des objectifs du plan REPowerEU européen.

*Constituée de Rodrigo Costa, PDG de REN ; Dr. Arturo Gonzalo, PDG de Enagás ; Dominique Mockly, PDG de Teréga ; Thierry Trouvé, PDG de GRTGaz et Dr. Frank Reiners, DAF de OGE.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Logan King

Logan King

Après un parcours atypique (3 ans au sein de l’armée de terre puis 3 ans de licence en Langues Étrangères Appliquées) c’est finalement ma passion pour les enjeux environnementaux qui me rattrape et me pousse à rejoindre Seiya Consulting et H2 Today en juin 2022. Tout d'abord dans le cadre de mon stage de fin d’étude, puis en tant que Responsable Marketing & Communication et traducteur chez Hydrogen Today.

Nos derniers articles

carte interactive monde