Stratégie nationale : la réaction de France Hydrogène

réaction stratégie nationale hydrogène
Stratégie nationale : la réaction de France Hydrogène

« Continuité et adaptation » : c’est ainsi que Philippe Boucly, le Président de l’association, qualifie les annonces du jour dans le cadre de l’inauguration de la giga factory de Symbio.

Comme vous avez pu le lire dans notre article, plusieurs ministres ont pris la parole ce mardi à l’inauguration de l’usine de Symbio. Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la transition énergétique, et Roland Lescure, Ministre délégué à l’industrie étaient sur place et ont évoqué » les contours de la Stratégie nationale hydrogène révisée. On a pu également entendre Bruno Le Maire, le Ministre de l’Economie, qui avait enregistré une vidéo.

« Les objectifs de déploiement de 6,5 GW de capacités d’électrolyse à 2030 et de 10 GW en 2035 correspondent aux minimums des projets que nous avons identifiés dans le cadre de nos collectes et aux besoins à satisfaire des filières industrielles à décarboner », énonce d’abord Philippe Boucly.

La question de la mobilité à préciser

Ensuite, il indique que « l’hydrogène renouvelable et bas-carbone produit sur le territoire est destiné à la décarbonation de l’industrie et des mobilités lourdes, un segment qui devrait, selon nous, également inclure la mobilité intensive, qui fait sens dans l’usage et permet de soutenir une offre industrielle française déjà disponible ».

Le Président de France Hydrogène salue également la TIRUERT*, qui « sera notamment une pièce centrale pour créer des champions français d’ici 2030 sur la production de carburants de synthèse à destination des transports maritime et aérien, segment d’intérêt sur lequel la filière travaille à l’élaboration d’une vision globale ».

En résumé, Philippe Boucly évoque une « continuité dans la réaffirmation des bons objectifs » et une « adaptation aux nouveaux contextes européen et international ».

*Taxe Incitative Relative à l’Utilisation d’Energie Renouvelable dans les Transports

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute