Réservoir à hydrogène : et maintenant Faurecia ?

 

ad-venta

Concurrents dans le domaine de la dépollution diesel, Plastic Omnium et Faurecia vont-ils le devenir dans celui des réservoirs à hydrogène ? Alors que PO vient de dévoiler sa technologie, sur le Mondial de l’Automobile, la filiale de PSA étudie le développement d’un réservoir à hydrogène en composite léger pour les futurs véhicules équipés de piles à combustible.

Faurecia s’est associé en ce sens avec Ad-Venta, une petite société d’ingénierie française qui a inventé une vanne permettant de réduire les 700 bars de pression d’un réservoir à moins de 10 bars pour faciliter l’approvisionnement de la pile à combustible. Auparavant, cette réduction de pression nécessitait un processus en deux étapes. Or, la vanne d’Ad-Venta y parvient en une seule, ce qui a permis de concevoir un produit simple et plus compact.

La technologie est en exposition au Mondial de l’Auto, où Faurecia présente le fruit de ses partenariats avec quelques start up.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting