Un nouveau contrat de retrofit de cars H2 pour GCK

Après une première commande historique de dameuses et de bus à hydrogène pour la station de L’Alpe d’Huez, le groupe rhônalpin annonce un accord avec la société Ginhoux pour la plus importante livraison en France d’autocars rétrofités à l’hydrogène.

Implantée en Ardèche depuis 1830, Ginhoux est la plus ancienne entreprise française de transport public de voyageurs. Elle exploite aujourd’hui des lignes au service de la mobilité interurbaine aussi bien en matière de transport scolaire, avec notamment 6’000 élèves accueillis quotidiennement, qu’en matière de transport de personnes.

Ce contrat historique verra dans un premier temps GCK Industry, une filiale du groupe, convertir un autocar de la gamme IvecoBus Crossway issu du parc existant du transporteur. Le retrait du moteur thermique sera effectué au profit de l’installation d’un moteur électrique de 295 kW alimenté par une pile à combustible d’une puissance maxi de 150kW. En embarquant 50 kg d’hydrogène à 700 bars, le véhicule aura une autonomie de 500 km.

Assemblé dans la nouvelle usine auvergnate de 2 000 m² de GCK, et testé sur le légendaire circuit de Charade, ce véhicule sera mis en service en septembre 2023 après son homologation aux normes UTAC. Le retrofit à l’hydrogène des autres autocars est prévue à partir de janvier 2024.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting