Saint-Brieuc aura son usine d’hydrogène en 2024

L’Agglomération de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a choisi Valorem* pour construire une usine d’hydrogène vert. Un investissement de plusieurs millions d’euros.

A la fin du mois d’août, un cluster H2 avait été lancé à Saint-Brieuc. A cette occasion, le maire et Président de l’agglo, Ronan Kerdraon, avait annoncé son intention de lancer un site de production d’hydrogène vert et de commander une douzaine de bus à hydrogène… A condition d’avoir une subvention de l’ADEME. En tout cas, la volonté est toujours là, car le choix s’est porté sur Valorem pour construire une usine de production d’hydrogène vert. L’agglo de Saint-Brieuc sera le premier client pour faire rouler ses bus et ses bennes à ordures ménagères.

Porté par la CCI, l’agglo, la Banques des Territoires et le syndicat d’énergie local, le projet devrait aboutir en 2024. La date correspond à la mise en service des premiers bus électriques sur le réseau TUB (Transports Urbains Briochins), dans le cadre d’une ligne à haut niveau de service (TEO : Transport Est-Ouest) de 8 km. La production d’hydrogène vert par électrolyse se ferait au dépôt de bus, à Trégueux, avec un point de distribution public accueillant des BOM en plus des bus. Une autre station est également envisagée au bout de la ligne TEO.

En parallèle, la CCI continue à développer le cluster H2, qui regroupe déjà une centaine d’entreprises, et dont la vocation est de constituer un écosystème local.

*Basé en gironde, Valorem est un acteur qui propose des diagnostics territoriaux pour aider les collectivités à identifier puis à mettre en œuvre les opportunités de développement que peut leur offrir l’hydrogène vert (mobilité, industrie, réseaux de gaz…). L’entreprise est membre de France Hydrogène, de la Clean Hydrogen Alliance, du Club Power to Gas de l’ATEE ainsi que du cluster énergie-stockage de l’ADI Nouvelle-Aquitaine.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting