Scania, laboratoire de l’hydrogène pour Traton


Traton, l’entité qui regroupe les marques de camions de groupe Volkswagen (Scania, MAN, VW camions et bus au Brésil), veut devenir le numéro un des véhicules électrifiés dans cette catégorie. Elle va dépenser plus d’un milliard d’euros dans la recherche et le développement d’ici à 2025, dont une bonne partie dans l’électromobilité. Une transmission électrique modulaire commune est en cours de développement au sein du groupe. Toutefois, la batterie ne sera pas la seule technologie.

Traton souligne que Scania teste la pile à combustible. La marque suédoise a livré 4 camions de 26 tonnes dotés de cet équipement à la société norvégienne Asko, un distributeur agroalimentaire qui recherchait des camions zéro émission avec une autonomie de 500 km. L’hydrogène qui génère le courant électrique est issu d’énergies renouvelables dans le cadre de ce partenariat. A noter que Scania travaille aussi sur une benne à ordure à hydrogène avec Renova, une entreprise suédoise de collecte des déchets. Le véhicule devrait être livré vers la fin de l’année. Il fait partie d’un programme de recherche financé par l’agence suédoise de l’énergie.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting