Sécurité incendie dans les parkings : premières recommandations pour l’hydrogène

Le ministère de l’Intérieur vient de publier une mise à jour du « Guide pratique relatif à la sécurité incendie dans les parcs de stationnement couverts ouverts au public ». Ce document, qui s’adresse aux concepteurs d’établissements recevant du public, fait le point sur les infrastructures de charge pour véhicules électriques. Il donne également des recommandations pour le stationnement des véhicules à hydrogène, qui font l’objet d’un chapitre dédié.

Il y est écrit que la présence d’un réservoir d’hydrogène peut engendrer deux risques majeurs : l’incendie d’une part et d’autre part l’explosion, en milieu confiné.

Le guide pointe le peu de littérature disponible sur le sujet. Il fait néanmoins référence à deux essais réels ont été menés en France. Le premier a été mené en milieu ouvert, en juin 2014, sur un véhicule en milieu non confiné. Il portait sur un Kangoo ZE/H2 en situation d’incendie et a été réalisé par le Laboratoire central de la préfecture de police de Paris. Le second a été mené en milieu confiné, en décembre 2015, sur le même véhicule, avec le SDIS 44. Le compte-rendu de ce dernier fait apparaître que, comme prévu, la soupape de sécurité a libéré l’hydrogène sous forme de torchère, suite à l’augmentation de la température due à l’incendie d’une autre voiture (à essence) à proximité. Ce phénomène a duré à peine plus d’une minute, avec une température qui est montée à 2 000 degrés. L’extinction a été ordonnée en raison des risques liés à la batterie lithium-ion d’origine du Kangoo ZE, afin d’éviter un « emballement ».

En l’absence d’études plus complètes sur le sujet, le guide préconise de faire stationner les véhicules à l’air libre, dans des espaces non couverts. Il ne s’agit cependant que d’une recommandation de la part de la Direction Générale de la Sécurité Civile. Le document précise en effet que l’arrêté du 25 juin 1980 ne comporte pas à ce jour de dispositions spécifiques aux véhicules à hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting