La SIA se penche à son tour sur le moteur à hydrogène

Le 12 mai prochain, la Société des Ingénieurs de l’Automobile (SIA*) va organiser une journée sur le thème de l’injection d’hydrogène dans les moteurs à combustion.

Vénérable institution, qui existe depuis 1927, l’association regroupe des experts et a pour vocation de partage dans le domaine de l’automobile et de la mobilité du futur. La SIA a fini par s’ouvrir à l’hydrogène, comme du reste la filière automobile française, et a donc décidé d’organiser une journée de conférences sur son utilisation dans les moteurs à combustion interne. Elle aura lieu le 12 mai aux Arts et Métiers, à Châlons en Champagne (51). Plus d’infos, ici.

Le programme est riche avec des interventions de Bosch, BorgWarner, FEV, IAV, l’IFPEN, Liebherr, Plastic Omnium et Volvo Powertrain (assemblage en France de moteurs pour les camions, autocars et autobus, engins de chantier, moteurs marins et industriels). Pour le Président de la conférence, Nourredine Guerrassi de BorgWarner, « la combustion de l’hydrogène présente bien des avantages en matière de durabilité et de robustesse, sans engendrer de tensions sur des métaux comme le platine, le lithium, le cobalt ou encore le nickel ». « Mais, il faut encore faire des progrès en matière de qualité et de sécurité », dit-il.

*Je connais bien la SIA pour avoir longuement collaboré à la revue Ingénieurs de l’Automobile, dont j’ai été le rédacteur en chef

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting