Siemens ouvre un labo sur l’hydrogène avec l’institut Fraunhofer

Siemens ouvre un labo sur l'hydrogène avec l'institut Fraunhofer
Siemens ouvre un laboratoire sur l’hydrogène avec l’institut Fraunhofer

Le géant industriel allemand Siemens a décidé de créer un laboratoire de recherche sur l’hydrogène sur son site de Görtlitz, située dans le land de la Saxe. Il sera opéré en partenariat avec l’institut Fraunhofer (un institut allemand spécialisé dans la recherche en sciences appliquées) pour un budget de 30 millions d’euros. Ce centre va permettre la création d’une centaine d’emplois hautement qualifiés dans les 5 ans à venir.

En lien avec des start-up, Siemens veut axer la recherche sur la production, le stockage et les usages liés à l’hydrogène. L’idée est d’en faire un centre de compétence travaillant à long terme.

Précisons que l’usine de Görlitz est le centre d’excellence mondial pour les turbines à vapeur. Le Président de Siemens, Joe Kaser, estime que ce site va devenir une vitrine pour la transition énergétique. L’industriel et l’institut Fraunhofer ont d’ailleurs l’intention de le transformer plus globalement en campus de l’innovation, avec un accélérateur pour les jeunes pousses.

Vous voulez en savoir plus sur Siemens ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Siemens ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde