Siemens va tester son train à hydrogène en Bavière

Les ministres bavarois de l’Economie et du Transport ont signé un protocole d’accord avec Siemens Mobility et l’opérateur ferroviaire régional BRB afin de soutenir les essais qui seront bientôt réalisés dans la région autour d’un train à hydrogène. Ce train à deux voitures doit notamment être testé sur la ligne Augsbourg – Füssen. La phase pilote va durer 30 mois avec une présentation au public au printemps 2022 et les premiers essais à partir de la mi-2023. Le train devrait ensuite entrer officiellement en service voyageurs en janvier 2024.

Développé sur la base du Mireo Plus H, le train H2 de Siemens a une autonomie de 800 km. Il utilise deux piles à combustible montées sur le toit, ainsi qu’une batterie de dernière génération fournie par le français Saft (filiale de TotalEnergies)

« Nous sommes convaincus que la technologie hydrogène apportera une contribution significative à la décarbonation des transports. Nous prouverons en Bavière que l’économie et la protection du climat peuvent être conciliées avec l’hydrogène vert », a assuré Hubert Aiwanger, le ministre bavarois de l’Économie.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting